Oujda : Oujda Wajda Maroc - Oujda: Wajda Oriental Maroc

Aller au contenu

Menu principal :

Ville Oujda se destine à faire connaître Oujda aux touristes européens et internautes francophones. L'idée du portail m'est venu après avoir vécu parmi le peuple de cette magnifique ville, peuple fier et droit avec un vrai sens de l'Accueil ! Respecter dans tout le pays, les traditions, le respect, la religion, l'esprit de famille et du clan à Oujda, sont de vrais valeurs, j'en profite ici pour les remercier de leur accueil. Et d'une certaine manière avoir fait de moi un Oujdi d'adoption. Toujours un sourire malgré les difficultés de tous les jours.Touristes passez par Oujda cette ville ignorée des guides, découvrez ces gents, découvrez cette ville , et vous saurez et verrez ce qu'est vraiment le Maroc. Le portail Ville Oujda va se développer au fur et à mesure du temps Inch'allah , il est en français car il vise un public francophone. Kuntz Francois.
Capitale de la région de l'Oriental du Maroc, en 2010 cette métropole comptait plus de 613 575 hab. La ville est bâtie sur la plaine  bordée par les montagnes de la tribu Rifaine des Ait Iznessen au Nord et les Jbel Hamra, Ras Asfour et Mahçar au Sud. Oujda, chef-lieu de la préfecture d'Oujda-Angad, et la capitale de la Région de l'Oriental. Oujda, chef-lieu de la préfecture d'Oujda-Angad, et la capitale de la Région de l'Oriental. La Wilaya d'Oujda compte six provinces : Oujda-Angad, Berkane, Nador, Taourirt, Jérada et Figuig. Elle s'étend sur une superficie de 20 700 km², (3/4 la surface de la Belgique) à l'extrême Nord-Est du Maroc. La chambre d'artisanat traditionel à Oujda, et d'ailleur trés active, et participe ainsi toute l'année au rayonnement de la ville d'Oujda et de l'oriental. Visiter leur portail à cette adresse d'un clic http://www.chambre-artisanat-oujda.com
Une courte visite dans l’ancienne médina est suffisante pour emporter des souvenirs inoubliables. On y trouve l’essentiel des éléments qui caractérisent la vie et l’organisation de nos médinas : architecture, ambiance, parfums des kissariats, sans oublier l’animation des ruelles ornées d’étalages de divers produits, notamment artisanaux. Qui se surpassent en donnant à chaque ruelle sa lumière, sa couleur et son propre charme. Bab Sidi Abdelwahab : sa dernière reconstruction remonte aux environs de 1895. Jadis elle permettait, l’accès aux quartiers commerçants. C’était aussi la porte de Oujda du côté est. La place voisine, qui est de nos jours la place la plus animée de la ville Oujda, était la station de repos pour les caravaniers qui arrivaient de l’est. Peu à peu, elle s’est transformée pour devenir un véritable souk.
 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu